depressionessoverload:

Another lie.

depressionessoverload:

Another lie.

"Te dire “je t’aime” serait aussi inutile que crier au secours à l’oreille d’un sourd."

"Je commencerais par disparaître dans chacune de vos vies, j’me ferais petite parce que je ne penserais pas compter pour la moindre personne tout simplement. Vous essayerez tant bien que mal de me persuader du contraire et ma stupidité ne me fera écouter que moi-même. Vous m’assassinerez inconsciemment de tout les mots blessant possible que vous arriverez à dénicher parce que vous m’en voudrez de me tirer devant vous, de vous laisser au bord de la route, à ce moment-là, vous n’arriverez plus à me regarder de la même façon qu’avant. Vous f’rez comme si vous aviez besoin de quelqu’un, et ensuite vous remplacerez votre “quelqu’un” par moi, à ce moment-là, le supplice que vous demanderez me sera considérer comme des mots sortient trop vite ou un attachement que vous vous arracherez à avoir. Mais vous ne m’aurez pas car je ne suis pas si naïve. Vous aurez besoin de quelqu’un et ce ne sera pas moi, vous trouverez ce quelqu’un qui comblera votre solitude parce que c’est évidemment ce que vous cherchez. Et moi ce que j’évite."

"Et puis, tu sais, pour la première fois de ma vie, j’ai envie d’être là pour quelqu’un."

"Finalement, se sentir anonyme auprès des gens qui vous côtoient est une souffrance bien plus importante qu’on ne le suppose."

Les enfants de la liberté (via skinslonely)

teenagenicks:

just wait till the end

catsbeaversandducks:

I love her comics.

Liz Climo on Tumblr.